mardi 6 février 2007

Le prix de la guerre


Ce sont encore les nouvelles militaires qui retiennent l’attention aujourd’hui. Georges W. Bush a rendu public son budget hier soir et l’armée américaine doit se réjouir ce matin car ils ont reçu la promesse de 715 MILLIARDS DE DOLLARS d’ici la fin de 2008!!! En comparaison, le Canada accorde une « minuscule » somme de 16,4 milliards de dollars par année aux forces militaires. Ce montant a augmenté mystérieusement depuis l’arrivée au pouvoir de Stephen Harper…

Depuis les attentats de 2001, les États-Unis ont investi la somme de 661,9 milliards contre la lutte au terrorisme. Le gouvernement Bush souhaite également une augmentation du nombre de soldats dans l’armée américaine. Il serait donc à la recherche 92 000 nouveaux militaires d’ici 5 ans, portant ainsi le total à 547 400 pour l’armée de terre et plus de 200 000 pour les marines. Au Canada, l’armée compte actuellement 62 300 soldats et une réserve de 21 500 membres. J’ai bien hâte de voir comment ils vont faire pour recruter presque 100 000 soldats quand 66% de la population américaine souhaite le retour au pays des militaires stationnés en Irak!

En plus des missions irakiennes et afghanes, les États-Unis investiront 8,9 milliards pour le développement du fameux bouclier anti-missile au dessus de l’Amérique du Nord. Une part du budget ira également à l’installation de missiles en Alaska, question de calmer les ardeurs de Kim Jon en Corée du Nord.

Mais comment vont-ils pouvoir réaliser ce budget, déjà que le déficit américain se chiffre présentement à 244 milliards?!? Facile, il faut couper dans les services du peuple. Le budget prévoit entre autre de réaliser des économies dans les dépenses des caisses d'assurance publiques de santé et de retraite. Bush compte ainsi économiser 66 milliards de dollars en cinq ans sur le programme Medicare, l'assurance santé des personnes âgées, et 12 milliards de dollars sur Medicaid, destiné aux Américains les plus démunis. Lorsqu’on parle d’avoir les priorités au bon endroit, Bush est là!

Il est très ironique d’apprendre aujourd’hui que l’armée américaine est dans l’embarras après la publication d’un vidéo montrant des pilotes tirant PAR ERREUR sur un allié britannique en Irak. Le sergent anglais Matty Hull a été tué lorsque son blindé a été bombardé par les tirs américains en mars 2003. Pourtant les autorités américaines n’ont jamais rendu l’information publique avant… aujourd’hui! Ça vaut vraiment la peine d’investir 715 milliards pour tuer ses ALLIÉS!

Et l’armée canadienne n’est pas mieux car on apprenait également que des militaires auraient torturés trois prisonniers afghans en avril 2006. Lors d’interrogatoires disons musclés, les prisonniers auraient subit la torture physique et seraient ressorti avec des « coupures, contusions et gonflements des yeux (...) de multiples contusions sur les bras, le dos et la poitrine ».

Ce n’est pas la première fois que de tels actes sont reprochés aux forces armées canadiennes. Lors de leur mission en Somalie, en 1993, les soldats s'étaient livrés à plusieurs débordements et abus contre la population. Shidane Arone, un jeune Somalien de 16 ans, avait été torturé à mort. Le soldat meurtrier avait été condamné à 5 ans de prison.

Il y a vraiment de quoi être fier de l’humanité quand on tue ses alliés, qu’on torture des gens et ce, à l’aide de l’argent des contribuables. Édifiant…

5 commentaires:

Philippe Leclair a dit…

Voilà que nos sympathiques militaires en rajoutent!! Ils se plaignent maintenant... de la bouffe! Voici une nouvelle tirée de Cyberpresse:

"L'ombudsman des Forces armées canadiennes, Yves Côté, est habitué aux plaintes, mais ce qu'il a entendu lors d'une récente visite en Afghanistan l'a vraiment surpris.

M. Côté a visité le mois dernier l'aérodrome de Kandahar, où est installée la coalition de l'OTAN. Il a dit avoir entendu les plaintes coutumières liées aux avantages sociaux et autres questions militaires, mais le problème de l'alimentation s'est vraiment distingué du reste.

Les cuisines qui nourrissent les soldats canadiens à Kandahar sont gérées par une compagnie civile américaine et certains des mets qui sont servis sont «peut-être différents de ce à quoi sont habitués les Canadiens», a expliqué M. Côté.

«Ils (les soldats) ont dit que des ailes de poulet pratiquement tous les jours pendant le premier mois, ça peut aller. Le deuxième mois, ça va. Mais après cinq mois et demi (...). On leur sert de la friture tous les jours et, donc, ils disent que l'alimentation pourrait être allégée un peu, un peu plus «santé». Nous avons entendu plusieurs commentaires de ce genre.»

En ce qui a trait aux ailes de poulet, M. Côté a dit y avoir goûté et les avoir trouvées un peu «caoutchouteuses».


Voilà une raison de plus de les ramener au pays!! Et dire que les familles afghanes ne mangent jamais 3 repas par jour...

chuck a dit…

Bon, si les américains veulent avoir des problèmes...

Francis a dit…

715 milliards...tandis que dans plusieurs pays du monde on souffre de famine !?!?! Inacceptable selon moi et selon n'importe qui de censé ou presque...

MAC a dit…

Mais c sur que les militaires n'ont pas a se pleindre mais la! immaginé: vous êtes envoyé à la guerre, vous avez alentour de 18-29 ans pis vous avez pas vu votre famille depuis un CERTIN BOUT ! moi je trouve ca tirste, le monde est vr ...débilement con! chu pu capable d'entende a tv : la guerre fait rage patati et patata! non masi pas vous?

une fière élève de la 1c

Anonyme a dit…

C'est vrai que stephen n'aide pas les choses et sa fait dure tout sa.

Simon Telles 1K