jeudi 12 août 2010

Fuck you Jeffrey Loria


Pour éviter les coups de chaleur, nous avons décidé de quitter avant le levée du Soleil! Mais malgré tout, à 6 heures du matin, il faisait déjà 27 degrés à Newport! Une grosse journée de route nous attendait avant d’arriver à Washington. Un petit pit stop au Burger King pour déguster les petites patates hash browns allait bien nous motiver. Pour vous donnez une idée de la route, nous avons roulé au Kentucky, en Ohio, en Virginie occidentale, en Pennsylvanie, un autre segment en Virginie occidentale, au Marland, en Virginie pour terminer dans le District of Columbia!

La route fut bucolique. Par contre, ne demandez pas à Pat qui roupillait allégrement! Nous avons traversé une route montagneuse à souhait avec de bonnes montées et quelques descentes assez abruptes. Quelle bonheur de voir ses oreilles se boucher chaque 15 minutes à cause des changements d’altitude. Du beau paysage, un gros soleil, que demandez de mieux?

Nous sommes arrivés à Washington en milieu d’après-midi, assez tôt pour se permettre une petite saucette dans la piscine avant le match. C’est ensuite avec beaucoup de nostalgie que nous avons quitté vers le Nationals Park. Et quelle ironie d’assister ce soir à un match entre nos anciens Expos et les Marlins de la Floride. Voyez-vous, Jeffrey Loria, ancien propriétaire de nos Amours, avait promis de construire un nouveau stade au centre-ville de Montréal question de sauver la concession. Tout cela était évidement de la foutaise et il a revendu le club, à grands profits, pour ensuite se porter acquéreur des Marlins de la Floride en 2002. La saison suivante, l’équipe floridienne remporte la Série mondiale, remplissant encore plus les poches de Loria pendant que NOTRE équipe allait déménager quelques années plus tard à Washington. Les partisans des Expos n’ont jamais pardonné à Loria pour cet affront, avec raison. C’est donc avec le cœur gros que je suis entré au stade ce soir.

Mais tout cela allait changer rapidement. En un seul coup d’œil, je du me rendre à l’évidence : j’étais devant le plus beau parc de baseball des majeurs. Ca me fait mal au cœur de l’avouer mais c’est la triste vérité. Construit en 2007 dans une partie plus pauvre que ce qu’on connait généralement de la capitale américaine, les urbanistes se sont engagés dans un plan de revitalisation du quartier. À date, c’est un échec à ce niveau.

Par contre, le stade est d’une beauté MAGISTRALE. Tout d’abord, c’est le plus grand parc que nous avons visité. Pas par le nombre de sièges mais par l’aspect spacieux des lieux. Il y a de l’espace pour se promener, pour pique-niquer, des activités pour les enfants, la décoration est superbe, pyrotechnie après les circuits, le total package!








On note également un immense respect pour le sport du baseball. Les Nationals ne sont pas la première équipe à œuvrer à Washington. Les Senators ont déjà connu beaucoup de succès dans les années 20 et cette histoire est représentée à plusieurs endroits dans le stade. On honore aussi de grands joueurs de la Negro League comme James « Cool Papa » Bell, un des plus grands joueurs de baseball de l’histoire ou Josh Gibson, un receveur noir qui aurait frappé plus de 800 circuits lors de sa carrière de 17 ans!


En entrant dans le stade, on nous remet un programme souvenir avec en couverture, Andre « Hawk » Dawson dans l’uniforme des Expos!!! Les Nationals ont rendu hommage à Dawson pour son intronisation au Temple de la renommée du baseball en juillet dernier. Malheureusement pour nous, l’hommage en présence du Hawk et de Gary Carter a eut lieu… hier! Dire que pendant qu’on prenait une petite frette au Kentucky, Dawson passait encore à l’histoire!

J’imagine que la cérémonie a attiré quelques fanatiques des Expos car Pat se trouve rapidement un ami, partisan de Larry Walker!

Mais le comble de l’émotion, je l’ai vécu grâce à Pat qui, toujours à la recherche de scoops exclusifs, a découvert une section du stade où on rendait hommage… aux Expos. Je vous jure, j’en avait les larmes aux yeux et la chair de poule! Que d’émotions dans ce voyage et c’est loin d’être fini!

Une grosse attraction lors des matchs est la fameuse course des Présidents américains. Les dirigeants de l’équipe ont donc crée des mascottes géantes à l’effigie des résidents permanents du Mont Rushmore : Georges Washington, Thomas Jefferson, Abraham Lincoln et Theodore Roosevelt.





Ces Présidents s’affrontent donc dans une course lors de la 4e manche. J’affiche ma préférence pour Lincoln qui en profite pour me frotter la bedaine pour la chance! La course a lieu depuis 4 saisons et Roosevelt est toujours à la recherche de sa TOUTE première victoire! Pat y va avec Georges Washington, on met une grosse piasse sur la course! Dès le départ, Washington prend la tête suivi de Jefferson. Dans le tournant, in the clubhouse turn, Georgie domine encore sur l’auteur de la Déclaration d’Indépendance des États-Unis! Au photo finish, Washington l’emporte par un nez devant Jefferson, Lincoln termine DERNIER! Damn, je viens de perdre un buck!




Toujours dans la section mascotte, celle des Nationals est personnifiée par un aigle à tête blanche, emblème des États-Unis. Joli mais je m’ennuie de Youppi!

Heureusement, il aura de l’aide de quelques préposées qui auraient très bien pu œuvrer lors de la défunte manche Révelon au Stade olympique! Shake that body for me!

Une nouvelle sensation a fait son entrée à Washington cette année. Je parle évidement de Steven Strasburg, un jeune lanceur qui fait écarquiller les yeux des connaisseurs depuis le mois de mai. Lançant la balle à plus de 100 miles à l’heure, Strasburg a retiré 17 frappeurs sur des prises à son premier départ dans les majeurs, un record pour une recrue! Depuis, chacune de ses présences au monticule est suivi par les réseaux de télévision et les assistances se chiffrent autours de 40 000 spectateurs quand il lance contre environ 14 000 lors qu’il ne joue pas. Le département marketing des Nationals ont évidement une mine d’or sous la main et laissez-moi vous dire qu’ils l’exploitent à fond. Les produits dérivés de Strasburg sont PARTOUT dans le stade (oui mon Toon, j’ai ton chandail!). On annonce déjà qu’il lancera dimanche après-midi lors de la journée scolaire (on donnera un kit d’articles d’école à tous les enfants, leur rappelant ainsi que la fin des vacances est imminente!!) et lors du match de jeudi, on remettra aux spectateurs le DVD des débuts de Strasburg dans les majeurs! On entendra parler de ce kid dans les prochaines années, c’est certain! Ah oui, question de timing, il a lancé… hier soir! On est toujours décalé d’une journée!




Pat, le Lady Gaga du voyage, y va encore avec un style vestimentaire hétéroclyte : une chemise des Expos et une casquette des Nationals! Notez les arachides, essentielles pour un match de baseball!

Ce soir à Washington, on honore les vétérans des guerres en Irak et en Afghanistan. Je profite de la tribune pour saluer un autre vétéran, le vénérable Guy Laprade!

La nostalgie est présente à chaque minute du match. Dans ma tête, chaque logo des Nationals est un logo des Expos. Je ne suis pas à Washington mais au centre-ville de Montréal. J’entends presque Jacques Doucet décrire le match. La thématique musicale de la soirée : les années 80. Fernand Lapierre, organiste des Expos, a ce soir cédé sa place à DJ Brain Tousignant, qui arrive aux tables tournantes avec ses vinyles! Nous avons eut le bonheur d’entendre durant le match, Thunderstruck et For Those about to rock de AC/DC, You spin me round version Dead or alive, MC Hammer, In the air tonight de Phil Collins, Kiss de Prince, Tears for fears, Micheals Jackson, Owner of a lonely heart et I wanna know what love is de Foreigner. On se serait cru au mariage de René Simard!

Parlons du match. On se serait vraiment cru au Stade Olympique dans les dernières années des Expos! Une maigre foule s’est déplacée comme en témoigne les sièges vides. Et comme l’équipe locale perd TOUJOURS lorsque nous assistons au match, certains partisans préfèrent passer le temps en faisait du Sudoku au lieu de regarder le match!


Les Nationals peuvent compter sur quelques bons joueurs à part Strasburg. Parmi ceux-ci, on compte Ryan Zimmerman, le joueur de 3e but qui a frappé 3 coups surs ce soir, et Adam Dunn, le colosse joueur de premier but qui s’est permis un 31e p’tit long en notre présence! D’ailleurs, l’humidité et la chaleur favorisent les circuits car pas moins de 5 longues balles ont été frappées ce soir!


Compte final : un festival offensif remporté par les Marlins par la marque de 9 à 5. Loria aura encore eut raison, salaud! Si vous avez été partisans des Expos, vous vous devez un jour de venir voir un match des Nationals à Washington. Ceci devrait vous réconcilier avec l’histoire, le baseball et vous passerez une chouette soirée dans un stade magnifique. Tout est une question de respect…

8 commentaires:

Claude (Grand Duc) Leduc a dit…

Bon texte et bon commentaire. Dommage que l'équipe locale a perdu encore...

Anonyme a dit…

Les mots "fuck you" ne sont pas dignes d'un prof d'une institution privée. Quelle est la prochaine étape, crier des vulgarités en public devant des enfants?

Blazer

Anonyme a dit…

Lincoln qui frotte la bedaine de Monsieur Show: Priceless!

Effectivement,c'est un très beau stade mais 5-6 plus tard , je crois qu'il ne reste que Livan Hernadez qui joue encore pour les Expos Nationals.

Pendant ce temps à Mtl, le beau Réjean Tremblay est encore tout mêlé lorsqu'il parle de lutte. Il ne connaissait même pas Maryse Ouellet et il est tout énervé de voir Linda McMahon se présenter pour être sénatrice républicaine du Connecticut.

Je lirai la suite et fin dimanche soir ou lundi et j'ai bien hâte de lire dans quel stade on mange le mieux

Bonne fin de voyage

DJ Brain

Le dernier commentaire sent le parent responsable. Avec mon nouveau rôle, je tiens à m'insurger . Sur quoi? Aucune idée mais je m'insurge pareil

Anonyme a dit…

Alors je n'ai toujours pas trouver ma surprise ... :P

Anonyme a dit…

Fan des Expos... check.
Amateur/amoureux de baseball... check.
Respect pour le baseball et son histoire... check, bien que je connaisse peu l'histoire.
Nostalgique du baseball à Montréal... check.
Avoir vu un match des Expos à Montréal... check.
Avoir vu un match des Nationals à Washington... still needs to be done.

Merci pour ce texte, ça me donne vraiment le goût de tenter l'expérience.

Anonyme a dit…

combien de guy lafleur ou de steve shutt ont été fait jusqu'à maintenant???

et pour les fifilles, penses-tu qu'il est possible de prendre une photo de plus loin???

utilise le coy comme apât et envoi le poser avec des fifilles, je suis certain qu'il va aimer relever ce défi!!!


pour revenir au blog d'hier, le petit Jeremy à la voix mieilleuse est dans ta famille???

Steven Seagal

Christian a dit…

Vraiment bon texte .
Me donne quasiment envie d'y aller moi aussi .

Blogger a dit…

Anybody here needs a FREE BURGER KING GIFTCARD?