lundi 9 juillet 2007

Salsa mexicaine


Me voici en plein centre du désert! 40 degrés, aucune humidité, c’est aussi sec qu’un vieux grand-père! Je me trouve présentement à Flagstaff en Arizona. Je suis donc parti du Texas tôt ce matin, j’ai ensuite traversé le Nouveau-Mexique au grand complet et la moitié de l’Arizona. J’ai aussi traversé un 2e fuseau horaire, me voici donc à l’heure des montagnes. Le fuseau porte très bien son nom car je suis à 6000 pieds d’altitude. Les montagnes font contrastes avec les plaines herbeuses du Nord Texan. J’ai eut toute une surprise en arrivant au motel ce soir : l’Arizona ne change pas son heure l’été! Ils sont donc une heure de moins que les autres États limitrophes! Le décalage horaire ne m’affecte pas encore.

Le paysage est vraiment joli et je me sens enfin dépaysé! Très peu de végétation, d’immenses plateaux rocheux, du beau sable rouge, superbe! Il ne manque que les pièges ACME et on se croirait dans un cartoon du Roadrunner. D’ailleurs, on ne retrouve pas de chat ou de marmotte écrasé sur le bord des routes mais bien des coyotes! J’en ai vu une quinzaine aujourd’hui et c’est beaucoup plus gros que je ne l’aurai imaginé. Quoi que le seul Coyote que je connais est somme toute assez gros aussi!

Question de casser la route un peu, je suis allé visiter la ville de Santa Fe au Nord du Nouveau-Mexique. Beau petit village fondé par les espagnols au 15e siècle, on se serait presque cru au far west! La ville est principalement occupé par des Amérindiens qui vendent des bijoux et autres cossins du genre au touristes.

Je me suis payé un vrai repas mexicain, dans un petit resto ultra-sympathique! J’ai opté pour un bol de purée de piment vert (extra-piquant en plus!) dans lequel on retrouvait des oignons, une variété impressionnante d’épices et des morceaux de porcs. Piquant mes amis, ouch! Comme plate principal, j’ai opté pour un combo Tacos au bœuf et Enchiladas au poulet, le tout recouvert de purée de piment rouge et accompagné de beans assaisonnées à la mexicaine. Un pur délice mais j’ai du boire BEAUCOUP pour apaiser les feux de l’enfer! Surtout avec le soleil de plomb qui tapait comme jamais!

En redescendant vers le Sud, j’ai emprunter une route qui se nomme le Turquoise Trail. En effet, il s’agit d’une piste tracé par les Indiens sur laquelle il récoltait des pierres précieuses qui se nomment, vous l’aurez devinez, des turquoises! Une très belle route panoramique qui nous amène dans de petits villages fantômes, autrefois occupé par des mineurs travaillant à récolter du charbon.

Le reste de la journée, chaud, long et plate! Alors pourquoi ne pas y aller avec un 2e instrument facilitant la vie des grands voyageurs : le Master Phil! J’ai surnommé de grill car il me permet de réaliser des créations culinaires sans bornes! Vous voulez manger un bon steak du Texas mais vous refusez de payer 25$? Passez dans ce que les Américains appellent un « Meat House » (j’adore le terme!), demandez au boucher de vous trancher deux délicieux steak de surlonge (coût total : 6,11$) et placez le tout sur le Master Phil. Ta dam!

Ce grill fonctionne à l’électricité et peut-être utilisé autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il remplace aisément le BBQ au propane, est facilement transportable et se nettoie en un tour de main (quoi que j’ai botché la vaisselle et j’ai du vivre avec l’odeur de steak dans la Matrix durant une bonne partie de la journée!). Je vous conseil d’amener avec vous une extension électrique qui vous donnera plus de latitude dans vos mouvements (merci bien Monsieur Charrette!) ainsi qu’une petite table en bois pour la cuisson. Ceci vous évitement de détruire du mobilier appartenant à un motel!

Mais que faire si l’électricité n’est pas à proximité? Réponse dans la prochaine capsule du grand voyageur!

Demain, grand jour, je visiterai le Grand Canyon! J’ai bien hâte de voir ce que l’érosion du fleuve Colorado a laissé comme trace sur la géographie. En attendant, je garde l’œil ouvert car voici l’affiche qui nous attends lorsqu’on entre en Arizona. Bonne soirée!

4 commentaires:

Val Charette a dit…

OHHHH Que la digestion, doit pas être facile à voir c'est photo...

Très beau récit de voyage et très interressant à suivre...

Val xx

Anonyme a dit…

OUchh! Le ventre ca vah?!? lolle

Du sable rouge?!? je n'ai jamais vu ca.. cela devait etre bo a voir!!!

Le steak vait lair délicieux! Miamm!


-xxx- cynthia

Anonyme a dit…

Monsieur Leclair, j'aurai bien aimé voir la photo d'un de ses coyotes à titre comparatif...

De plus, je présume que l'ajout de sauce "perroquet" aurait été totalement inutile?

Steven Seagal

Anonyme a dit…

Bonne chance !

Philippe G-V