jeudi 19 juillet 2007

Cowboy country


Bien le bonsoir. Me revoici en meilleure forme et surtout de fort meilleure humeur qu’hier soir. Je peux vous dire que ça m’a pris environ 8 secondes à m’endormir hier, ce qui est le temps réglementaire qu’il faut tenir sur la bête lorsqu’on fait du rodéo. Je me suis tout de même levé tôt car la route m’attendait.

J’ai ENFIN rejoint l’autoroute 80 EST ce matin et j’ai eut envie d’arrêter sur le bord de la route et de danser de joie! J’ai traversé ce qui me restait de l’Utah pour me retrouver vers 8h30 au Wyoming. Bel État à traverser, de belle route, du beau paysage assez montagneux, mais surtout agricole. Lorsqu’on arrive dans le Mid-West américain, c’est le grenier des États-Unis qui se trouve là. Alors des champs céréaliers, il y en a! On retrouve aussi plusieurs fermes d’élevage; ça se voit et ça se sent!

Mais nous sommes aussi au vrai pays des cowboy! Chaque village annonce des attractions touristiques impliquant l’image du célèbre Buffalo Bill. Parfois, on se croirait dans Brokeback Mountain!

Je suis arrêter faire un picnic dans un charmant village du nom de Sainclair. Sûrement le lieu de naissance de Stefany « The Striker » (que je salue au passage!), Laure, Jasmine et l’ancien releveur des Expos Randy. Que de nostalgie!

BEAUCOUP trop de music country, western ou de ce genre à la radio. J’ai finalement trouvé une bonne station en arrivant au Nebraska. Parlant de chanson, je ne sais pas si vous connaissez celle qui s’appelle « Hey there Delaliah » (pas certain du titre et j’ai aucune idée qui chante ça!). Elle joue souvent à la radio et je dois avouer que j’ai eut un coup de foudre pour celle-ci. Bien que très quétaine, elle raconte l’histoire d’un couple qui s’aime malgré la distance qui les sépare. C’est cucu au max mais c’est venu me chercher! Probablement mon côté doux et romantique qui ressort! Je promet même de faire une chronique sur la MAGIE un jour (si vous ne comprenez pas l’inside, ne cherchez pas à comprendre!!).

Je me suis arrêté dans un village du nom de North Platte, juste à côté du Fort Cody, dédié encore une fois au cowboy et à Buffalo Bill! Il fait moins chaud qu’en Californie (environ 28 degrés) mais la piscine sera la bienvenue quand même après ce 1000 kilomètre dans la bonne direction cette fois! J’ai traversé deux fuseaux horaire en deux jours, j’ai droit à petit break!

Comme je n’ai pas grand-chose à raconter aujourd’hui, voici une petite capsule sur comment voyager de façon cheap! La semaine dernière, je vous ai présenté le Master Phil, grill électrique portatif qui remplace admirablement le BBQ. Mais le problème, c’est que l’électricité ne se retrouve pas partout. Alors que faire dans un parc, dans la forêt ou au milieu de nulle part? Réponse : le Master Midas!

Ah, ce poêle Coleman me rappelle des souvenirs. Il appartenait à mon grand-père qui nous faisait les meilleures frites du monde là-dessus! C’est de là où il tire son nom d’ailleurs car mon grand-papa s’appelle Hormisdas Leclair. Il s’agit du modèle à essence liquide et non au propane. Suffit de remplir le réservoir et d’avoir du feu et voilà! Comme il possède deux ronds, il vous permettra d’effectuer des recettes complexes comme dans le confort de votre cuisine. Et la cuisson au gaz est beaucoup plus rapide. Voici donc le résultat : un superbe macaroni, sauce à la viande et au fromage! Délicieux, surtout en plein milieu du Grand Canyon! À noter que le plat est servi dans un superbe bol Tupperware qui permet de conserver les restants!


Lorsque votre recette ne nécessite pas deux ronds, j’utilise le petit frère du Master Midas : The Excellence of execution. Ce petit réchaud portatif tire son nom du fait que je l’ai acheté à Sherbrooke dans un des célèbres magasin HART (j’entends déjà la gang de la Brasserie du Métro qui gueule!). Coût : même pas 20$! Il est utilisable à l’intérieur comme à l’extérieur, se range facilement et ne nécessite même pas une allumette! Il fonctionne avec des bombonnes de butane donc son coût d’utilisation est ridiculement bas.

Avec 3 modes de cuisson (électrique avec le Master Phil, gaz avec le Master Midas et butane avec The Excellence of execution), je suis certain de ne jamais me faire prendre au dépourvu et j’évite ainsi de dépenser de l’argent dans les restaurants, trop chers de toute façon! Demain, je vous parlerai d’orientation routière! Bye bye!

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Hey there delaliah! Mon dieu! Jmennuis de cette chanson. Moi aujourd'hui jai surchauffer pendant presque 10heure dans une école a faire des générale et un spectacleh...wouff! Jai chaud! Bon!

Je suis jalouse, je voudrais etre a votre place pour faire le tour des états-Unis!

Bye

Flavie* Une ancienne de la 1K

Anonyme a dit…

M. Leclair...

Profitez bien de la chaleur américaine... ici on se les gèle et il pleut des clous!


Mme Coccinelle

Anonyme a dit…

J'attends avec impatience cette fameuse chronique sur la magie...

Bravo pour la chronique culinaire, vous êtes un digne succeseur de soeur Angèle mais en beaucoup plus disgracieux!!!

Steven Seagal

Anonyme a dit…

ET bien vous avez beaucoup de gout sur la musique!! Juste en passant pour vous la chanson se nomme Hey there delilah et est chanté par Plain White T's!!! Profitez bien des piscines car nous a MTL on peut meme pas mettre un pied dehorS!!!


-xoxoxoxoxoxoxox- Cynthia

P.S. jattend avec impatience la chronique sur la magie XD!! hihi

LuFisto a dit…

Quel voyage, Monsieur Show!

Beaucoup plus excitant à vous lire que de regarder dehors à Montréal ou il pleut et c'est plate!

J'ai bien hâte de vour revoir alors je vous réserve pour un Scores à votre retour... Ou un bon steak Madison... À votre goût!

Bonne fin de route et soyez prudent, Monsieur Leclair! ;)

Gen xxxx

PS: MAGIE!!!

Anonyme a dit…

C MA FÊTE AUJOURD'HUI!

Anonyme a dit…

IL FAUT faire une chronique sur la magie, sa va être tro hot, jaime telllement sa, je peut faire de la lévitation! Je connais 3 méthodes! VIVE CRISS ANGEL
-François