lundi 20 juillet 2009

Amish style


Bien le bonsoir chers amateurs de voyages. Je viens de vivre une journée formidable dans le Pennsylvania Dutch Country. Mais tout d’abord, quelques petites images matinales du séjour au proprounet Rodeway Inn de Lancaster! À noter le mur s’écroulant comme la patience des partisans de Canadien, la proximité immédiate d’un lugubre rail de chemin de fer à 3 mètres de gens qui dorment mais surtout, d’un oreiller DANS UN ARBRE!!!



Je suis ensuite allé visiter la très « over-rated » ville de Lancaster. Bien que tous les guides de voyage en disent du bien, sachez que cette municipalité n’en vaut vraiment pas le détour. Tout d’abord, les rues sont tellement mal divisées que le plus aguerries des cartographes se perdrait en conjoncture. Des rues qui changent de nom en plein milieu, des sens unique ridicules, pas fort! Heureusement, la population locale est réellement courtoise, souriante et accueillante. Pratiquement à chaque intersection, je me suis fait saluer.

Au niveau des attractions touristiques, il y a un petit musée sur le mode de vie des Amish au centre-ville. C’est gratuit donc il ne faut pas s’attendre à grand-chose! La section sur les meubles était particulièrement intéressante; d’ailleurs, celle-ci se trouvait au milieu d’un temple massonique dont le plafond avait été peint d’une superbe fresque religieuse.

D’ailleurs, la religion est présente partout à Lancaster. Il y a des églises chaque coin de rue mais évidemment, comme tout le reste, elles sont fermées aux visiteurs. Mais quelle surprise de retrouver un magasin de Bible!!!

Il y a aussi quelques monuments historiques et un marché public pour les fermiers mais, grande surprise, c’était fermé.


Je me suis ensuite rendu à Strasburg pour y visiter un village typique Amish. Avant d’allers plus loin, parlons de ceux-ci. Les Amish proviennent d’Europe mais principalement de l’Allemagne. Lors de la réforme protestante du 16e siècle, plusieurs factions religieuses ont été crées en Europe pour protester contre les excès du Christianisme. Pour éviter les persécutions, les Amish ont immigrés aux États-Unis et sont installés principalement en Pennsylvanie. On nomme cet endroit le Dutch Country. On aurait tendance à croire en attendant le nom qu’ils sont originaires des Pays-bas, aussi appelé les Dutch, mais il n’en est rien! Ce sont les colons américains qui ont mal interprété, le mot « Deutsch », qui veut dire Allemand! Les « Deutsch » sont donc devenu les « Dutch » en Amérique!

Au niveau de leur mode de vie, ils prônent les familles très nombreuses (environ 7 enfants par femme) et le travail agricole est très important pour eux. De plus, il refuse l’utilisation de la technologie et de tout ce qui est moderne (tracteur, voiture, électricité, etc.). Leur costume traditionnel est fabriqué à la main par les mères de familles et aucune autre couleur à part le blanc, le bleu et le vert ne sont acceptées. Les hommes mariés portent la barbe alors que les célibataires n’en sont pas tenus. Enfin, les Amish refusent de se faire prendre en photo car selon eux, cela contrevient au 5e commandement de Dieu à propos des images, du diable et des fausses idoles. Évidemment, sachant cela, il est donc encore plus intéressant de les prendre en photo en cachette!

Au Amish Village, on peut donc visiter une maison typique. Ce qui est le plus frappant, c’est que pratiquement chaque objet est fabriqué à la main. Et il n’y a rien de superflu, tout est essentiel. Ils peuvent utiliser l’essence ou le gaz pour alimenter leurs appareils ménagers (puisque ce sont des éléments naturels) mais l’électricité n’est pas acceptée. Le téléphone l’est mais uniquement pour les urgences ou pour des raisons commerciales. Ce qui est très bizarre, c’est que le téléphone résidentiel (donc avec un fil branché sur un réseau) est à proscrire alors que le cellulaire est de plus en plus populaire chez les Amish car il ne demande pas d’être relié à quoi que ce soit de terrestre!

La cuisine comprend donc un réfrigérateur fonctionnant au gaz naturel, tout comme un poêle conventionnel. Elle compte aussi un poêle à bois, une planche à repasser fort spectaculaire et aussi une machine à coudre. Aucun mécanisme électrique pour l’actionner, uniquement une paire de pieds!




À l’étage, on retrouve les chambres avec les célèbres courte-pointe amish, appelée ici des « quilts ». Il faut un nombre d’heures incalculable pour venir à bout de réaliser de ces véritables œuvres d’art.

On peut aussi en connaître plus sur les vêtements amish de l’homme et de la femme. Notez aussi que la compagnie Nike fabrique des modèles de souliers traditionnels pour les Amish!


Les vêtements sont lavés, non pas à la main, mais dans une machine de marque « Maytag » mais dont le moteur est activé avec de l’essence. La sêcheuse est actionné par l’énergie… solaire! D’ailleurs, la journée du lundi est celle de la lessive alors si vous passez dans le coin un lundi, il vous sera très facile de repérer les maisons Amish sur la route.

Le reste du Amish Village est aussi fort intéressant. On y retrouve une petite ferme avec des animaux, un petit cours d’eau munit d’une pompe pour alimenter les animaux, un petit pont couvert comme seul les Amish peuvent les construire. Une école où les jeunes viennent apprendre jusqu’en 8e année ainsi que de la machinerie agricole de « l’ancien temps ». Une visite très instructive sur ce peuple peu connu.







Sur la route, il est fort fréquent de rencontrer des carrioles tirées par des chevaux. Il faut donc être très vigilant pour éviter les collisions hippiques! Et évidemment, les voitures polluent énormément, je ne vous apprends rien. Et bien les déplacements Amish aussi!


Il n’y a pas qu’en France qu’on peut assister à des compétitions cyclistes de haut-niveau. Le Dutch Country nous permet de voir des athlètes de qualité sur des vélos aérodynamiques!!! Je mets Foglia au défi de faire quelques kilomètres là-dessus!



Pour dîner, je suis arrêté dans un restaurant traditionnel amish. Le concept est simple : on s’assoit en table de 12 pour partager le festin! Les valeurs familiales sont très développées chez les Amish alors c’est la même chose au restaurant! Au menu, cuisine traditionnel de l’endroit : chow chow aux légumes, salade de choux, petit pain chaud, poulet frit, saucisses, purée de maïs et de pomme de terre, carottes bouillies, pâtes au beurre, mais surtout, du roast beef d’une tendreté incroyable! Je vous jure, pratiquement aussi bon que chez Magnan à Montréal! Et pour conclure ce repas des dieux, de la tarte!!! Deux choix s’offrent à vous : croustade aux pommes avec sauce caramel et crème glacée et/ou la shoofly pie, une tarte amish à base de mélasse, d’œufs et de sucre brun. Un pur régale! À essayer sans faute!

En reprenant la route, une affiche à attirer mon attention : home made rootbeer! Je déteste la racienette d’habitude mais je me devais d’essayer la version amish! À noter la mention « No sales on Sunday » pour confirmer la thèse du fanatisme religieux!

À l’ère des bouteilles de plastiques recyclables et consignées, les Amish sont restés à l’époque des vieux contenants des laits du début du siècle! Pour deux misérables dollars, j’ai pu déguster le produit d’une fraicheur appréciable sous ce soleil de plomb.

Petit arrêt à Intercourse (insérez ici votre jeu de mots douteux!!) pour une visite rapide du musée de la « quilt ». Certaines courtes-pointe sont tellement bien tissées qu’on croirait halluciner en les regardant trop longtemps!


Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai rencontré une femme Amish, pieds nus marchant sur l’autoroute! Selon la guide du musée, il est fréquent que les femmes ne portent pas de souliers car elles souhaitent demeurer en contact avec la nature!!

Il aussi fascinant de voir que les Amish travaillent aussi avec des gens réguliers. Sur des chantiers de construction, il n’est pas rare de voir des travailleurs « normaux », utilisant des outils « normaux » alors que les Amish s’entêtent à utiliser leurs babioles!

Une superbe balade! Je me suis ensuite rendu à l’hôtel, à quelques kilomètres à l’est de Philadelphie. Un autre trou à chien comme je les aime! Mais comme je réside ici pour quelques jours, je garderai mes commentaires pour plus tard!

Pour conclure cette journée, je suis allé manger dans un restaurant du nom de Chili’s. Il y a plusieurs années que je voulais m’y rendre alors voilà ma chance! La thématique épicée se poursuit avec une entrée de jalapenos sur lit d’oignons, des tacos au poulet avec beans et riz (beurk!) servi dans un bol à urine d’hôpital, et un méga fucking brownies au fudge, beaucoup trop de nourriture!!!



Une journée riche en émotions et en calories! Demain, Philadelphie…sous la pluie!

4 commentaires:

Stéphanie a dit…

Alors on peut dire que les Amish sont ''hors service'' le dimanche ?
Très intéressant ! Quel peuple surprenant !

PS Merci d'avoir photographiés des Amish malgré l'interdiction. C'est fortement apprécié.

Alexkidd a dit…

Bonjour,

J'aurais voulu vous poser une question mais je ne trouve pas votre contact. Comment faire pour vous envoyer un courriel?

Vous pouvez me contacter sur alexis.roullier@gmail.com, je me tiens à votre disposition.

Bien cordialement,

Alexis

Anonyme a dit…

100datingwebsites.com

Anonyme a dit…

Major Hdtv Press Players Examine

Look at my page ... shunt