lundi 11 juin 2007

Abus olympiques


Plusieurs pays songent déjà à boycotter les Jeux olympiques de 2008 qui auront lieu à Beijing en Chine car dans ce pays, on pratique encore les exécutions publiques. Avec la nouvelle d’aujourd’hui, j’imagine que le boycott s’organisera encore plus massivement. En effet, certains des sacs à dos, casquettes et autres produits dérivés portant le logo des JO 2008 de Pékin sont fabriqués dans des usines chinoises qui font travailler des enfants ou imposent de très longues journées de travail à des ouvriers payés en dessous du salaire minimum.

Plusieurs organismes ont enquêté dans quatre usines du sud de la Chine qu'elle accuse de violer les normes chinoises et internationales en matière de droit du travail pour produire les produits dérivés des Jeux olympiques. Les responsables du comité d'organisation des Jeux de Pékin se sont refusés pour l'heure à tout commentaire, expliquant ne pas avoir vu les rapports. Le Comité Internationale Olympique de son côté explique ne pas avoir de contrôle direct sur tous les produits officiels portant le logo olympique, mais mettre en place des normes qu'il entend voir respecter par les pays hôtes et les entreprises.

Les enquêteurs, dont certains ont réussi à se faire embaucher dans les usines en question, disent avoir découvert des heures supplémentaires forcées, des journées de 12 heures, des heures supplémentaires non payées, des enfants employés dont les plus jeunes avaient jusqu'à 12 ans, des salaires en deça du salaire minimum ou de mauvaises conditions de travail.

Le salaire minimum dans le sud de la Chine atteint 700 yuans par mois, soit 100 dollars canadiens. Le travail des enfants devient plus courant, les jeunes femmes qui constituent le gros des employés dans l'industrie textile étant moins nombreuses que les emplois.

Les JO de Pékin s'annoncent comme les plus rentables de l'histoire des Jeux avec quelque 500 000 visiteurs étrangers attendus. Les sponsors ont pris d'assaut l’organisation, espérant profiter de l'événement pour s'illustrer sur le marché chinois en pleine expansion. D'après le rapport, la vente des mascottes officielles des Jeux de Pékin vont rapporter plus de 400 millions. Selon le CIO, les Jeux d'Athènes en 2004 avaient rapporté 75 millions de recettes tirées des produits dérivés.

Reste à voir si les pays occidentaux se rendront à ces jeux où s’ils préféreront dénoncer ces injustices en restant en Amérique et en Europe…

2 commentaires:

Camille Masbourian a dit…

Il n'a pas encore créé de crises d'épilepsie, ce logo-là?

Anonyme a dit…

Moi, je n'irai pas même si je peux car je ne veux pas influencer le commerce chinois qui exploitent des enfants de mon âge pour aider leur famille.

Louis-Philippe