dimanche 17 juillet 2011

Jour 3 : toujours vivant


Selon mes sources, il fait chaud à Montréal. Dites-vous que c’est encore pire ici : facilement 45 degrés, soleil de plomb et une humidité accablante. Mais comme nous sommes en vacances, ça n’a tellement aucune importance! Nous avons quitté Nashville ce matin et je vous parle ce soir en direct du Texas, de la petite ville de Texarkana, première municipalité en entrant dans l’État. D’ailleurs, le nom de la ville indique que celle-ci est partagée entre l’Arkansas et le Texas. Ironie du sort, ce sont des Québécois de l’Abitibi qui partage la chambre d’à côté, le hasard!

Route assez tranquille et plate aujourd’hui, beaucoup de camions et un paysage assez générique. Demain, on passera aux grands champs texans, plus poussiéreux, bien hâte de changer de panorama. On approche les 3000 kilomètres au compteur et la Matrix tient toujours le coup malgré les nombreuses « chiures » de mouches au pare-brise! Le lunch à Monique fut terminé avec un moment de silence, merci encore!

Nous n’avons fait qu’une visite aujourd’hui, celle de la résidence d’Elvis Presley à Graceland. Le King a fait l’acquisition d’une magnifique demeure en 1957 à l’âge de 22 ans et l’habita jusqu’à sa non-moins gracieuse mort assis sur les toilettes! Depuis, c’est un lieu de recueillement pour les fanatiques et une mine d’or pour les esprits mercantiles qui exploitent l’image d’Elvis. Dans ce soin, TOUT est Elvis! Du Heartbreak Hotel au nom des rues! C'est à croire qu'il est encore vivant mais il est pourtant décédé avant même ma naissance en 1977!



C’était ma seconde visite mais une première pour Pat et Ben. Celui-ci s’est gâté dans les photos, je vous encourage à visionner le vidéo récapitulatif de demain, un classique! On visite la collection de disques d’or du King, ses costumes de scène, sa fameuse salle de télévision ou encore la Jungle Room, fort célèbre pour sa décoration fort spéciale!








Avec un rabais dégotté sur le web, Ben a réussit à réduire le coup du billet d’entrée de 4$, nous permettant ainsi d’obtenir le Platinium tour, nous donnant ainsi accès à certains petits musées. Nous avons pu voir la collection de voiture du King, dont sa célèbre Cadillac rose, mais surtout l’avion personnel d’Elvis, le Lisa Marie, baptisé ainsi en l’honneur de sa fille. Une anecdote savoureuse concernant celle-ci implique d’ailleurs l’avion, qui servait surtout aux déplacements de sieur Presley lors des ses nombreuses tournées de spectacle. Mais une fois, le King a réalisé que sa fille, âgée de 9 ans, n’avait jamais vu de neige de sa vie! Il a donc pris l’avion et volé jusqu’au Colorado pour donner l’opportunité à Lisa se jouer un peu… pour immédiatement revenir à Graceland! Vive la bourgeoisie! L’avion est équipé au possible, deux salles de bains avec robinets en or, des sofas plus confortable que ceux que nous avons de nos jours, d’innombrable breuvage pour les invités, une salle de conférence et même un lit!






La visite se termine dans un jardin de méditation où Elvis est enterré en compagnie de ses deux parents et sa grand-mère. Le King avait un frère jumeau décédé à la naissance. La dépouille de celui-ci repose à Tupelo, Mississippi, lieu de résidence de la famille Presley. Une plaque symbolique est installée aux côtés tes autres tombes. Les fanatiques peuvent s’y recueillir, certains laissent des fleurs, des mots, d’autres disent des prières. Il y a une magnifique fontaine où on peut jeter des pièces de monnaie pour qu’un vœu se réalise. J’en ai fait deux : un pour mon père et un deuxième nettement plus ambitieux que celui de la tombe de Benjamin Franklin à Philadelphie!


Après les achats d’usage, nous avons repris la route pour traverser l’Arkansas au complet avant le couché du Soleil. Un peu de radio locale est toujours une expérience fascinante et nous avons eut la chance de tomber sur une excellente station qui nous joue des Fresh favorites, parfait en cette journée de canicule! Nous avons trouvé un hôtel avec piscine, un must dans la région! Petit souper au Hooters, un restaurant familiale (!) où nous avons pu constater que le dicton est vrai : everything is bigger in Texas!


Demain, direction Houston, we don’t have a problem! Je vous laisse avec les photos de la journée à Nashville, Tennessee!

video

7 commentaires:

Claude "Grand Duc" Leduc a dit…

Graceland, c'est un des mes stops un jour que je prévois, en bonne compagnie bien sûr ! Elvis is the King !

Anonyme a dit…

Ah une photo de hooters train... Pas l'choix!!!

APP

Anonyme a dit…

Très bon PPV hier soir... Beaucoup de Oh yeaaaah et de that can turn the match right there

Il ne smeble pas y avoir beaucoup de burgers jusqu'à présent dans le voyage, mais que se passe t-il?

Bon match à Houston!

LB

Anonyme a dit…

Elvis voyagait sur Magane Airlines je crois!!!

Une belle touche des fifilles du Hooters de cacher leurs Camel Toe!!!

Steven Seagal

Anonyme a dit…

Allo,

C'est en quel honneur que vous faîtes votre voyage aux États-Unis cette année ?(depuis que je vous connais, je sais que vous allez souvent faire un tour chez nos voisins du sud durant l'été)

En passant, je crois que vous vous souvenez de m'avoir rédigé une lettre de reccommandation pour un échange étudiant. Cela a très bien fonctionné! Je suis à Kamloops (BC) depuis plus de deux semaines et je travaille dans une banque alimentaire. Sans farce, ça promet.
Aussi, je vois que vous avez toujours autant de plaisir à voyager. Continuez à le faire, ça va vous changer de la correction!

Bon été

Avec beaucoup de reconnaissance et de respect,

Philippe Gauvin-Vallée
Promotion 2006-2011

Anonyme a dit…

Une chance que l'on est pas sur facebook car j'aurais été dans l'obligation de mettre un LIKE sur chaque photos contenant du Jack ou du Elvis !! Je suis jaloux de ses 2 visites qui ont du être fascinantes messieurs !!

STEEEEEEEEEEEEEEEEEVE

Hummmm !! Les bonne ailes croustillantes du Hooters !

Anonyme a dit…

bonjour à vous trois
je lis le blog à tous les jours merci Phil et l'imprime pour le faire lire à Guy je n'ai pas acces aux photos de Benoit ca sera à votre retour
salut Patric

Monique et Guy