lundi 25 juillet 2011

Jour 11 : faune californienne


Nous y voilà : la Californie! La température est nettement plus tolérable (environ 27 degrés après-midi! De plus, il tombe à peine 9 pouces de pluie par année sur la région), le ciel est magnifique, la lumière est magique, le paradis doit ressembler un peu à ceci! Nous avons quitté Phoenix à l’heure de pointe et pas besoin de vous dire que nous n’avons pas été pris dans un bouchon de circulation!

Sur la route, nous avons longé la frontière mexicaine durant une bonne partie de l’avant-midi. Pour éviter l’immigration illégale aux États-Unis, des agents frontaliers arrêtent TOUTES les voitures pour vérifier la non-présence de Mexicains parmi les occupants du véhicule. Nous avons été « inspecté » à trois reprises et malgré le bronzage de douchebag de Pat, ils ne l’ont pas pris pour un immigrant illégal, quel soulagement!

Dès notre entrée en Californie, le paysage désertique de l’Arizona a fait place à d’immenses dunes de sable, c’était de toute beauté. L’érosion des Rocheuses par le vent et le Soleil ont causé cette géomorphologie. Par la suite, nous avons traversé une chaine de montagnes (je dirais la Sierra Nevada à vue de nez) où les amoncellements rocheux avaient l’air d’œuvres d’arts et non de merveilles naturelles. Sérieusement, on aurait dit que les humains avaient volontairement disposé des rochers de cette façon pour que ça fasse beau, wow! Les seuls maisons qu’on peut retrouver sont toutes en bordures de la route, éloignées par des dizaines de kilomètres les unes des autres.







Nous avons fait un arrêt dans la petite ville de El Centro, minuscule bourgade en plein centre de la route entre la frontière californienne et San Diego. Nous avons arrêté notre choix sur un Carl Jr. jumelé à un kiosque Green Burritos. Un choix judicieux puisque nous nous sommes régalés encore une fois! Enchiladas au poulet pour Pat avec frites au chilli, burger aux rondelles d’oignons pour Ben et pour moi, une tacos salade au bœuf avec bol de tortilla mangeable, délectable en plus d’être ergonomique, économique et écologique!

Avant de reprendre la route, pit stop pour de l’essence. Je suis en train de remplir le réservoir de la Matrix dans le désert californien, à El Centro et j’entends à la pompe d’à côté : « Mets-en jusqu’à temps que ça fasse « tic » et rajoute une piasse »!! Et oui, un couple de Québécois en visite chez des amis en Arizona se dirigeait eux-aussi vers San Diego! Les hasards de la vie sont mystérieux parfois!

Notre visite de la journée : le réputé zoo de San Diego. De renommée mondiale, ce jardin zoologique très fréquenté fait la fierté de la ville depuis 1916. Dans une ambiance familiale très agréable et un décor féérique, vous y retrouverez des animaux exotiques des quatre coins de la planète. Le zoo de San Diego est un leader mondial dans les recherches sur la Panda, animal en voie d’extinction. L’enclos est d’ailleurs un des endroits les plus fréquentés du zoo. Nous avons vu un chameau légèrement handicapé par ses #bellesvaleurs, all natural monsieur Clément! Nous nous sommes vraiment amusés à contempler les représentants du règne animal, tellement que nous avons décidé de nous imprégner totalement de la faune californienne.














Nous logeons pour deux soirs au centre-ville de San Diego. Beaucoup plus vivant que celui de Phoenix, le quartier Gaslamp est un heureux mélange de bâtiments historiques, de restaurants et de bars. Nous marcherons un peu plus demain en nous rendant au stade pour le match des Padres.



Pour conclure cette journée, sachez que chacun peut faire sa part pour aider les animaux en voie d’extinction. Moi, j’ai fait un don en argent pour la cause des pandas. Le Coy lui s’est occupé d’une autre façon d’une espère en voie de disparition : la poule californienne!

Je vous laisse sur le montage de Ben en Arizona, portez attention à l’excellente chanson que j’ai dans la tête depuis notre départ! À demain!


video

5 commentaires:

Claude "Grand Duc" Leduc a dit…

Super cool le périple ! À bien y penser, on s'en doute pas pour les fouilles des agents de l'immigration américaine. Après "American Idol", on passe à l'American Paranoia tout court. Bon match aux Padres !

Anonyme a dit…

Reposez vous bien après beaucoup de routes en quelques jours et à voir la nourriture que vous mangez, il y aura du traffic à la toilette du motel!

Tout va bien à la maison, 2-3 comptes vous attendent!

Phil, mets donc la cassette des Cubs de Chicago.. J'aime mieux celle des Padres de San Diego!

LB

Anonyme a dit…

Sacripant!!!

Avez-vous une thématique de selles chaudes et glissantes pour votre voyage??? Y-a-il un prix pour celui qui a l'anneau le plus en feu??? C'est risqué d'avoir ca au zoo avec tous les tigres!!!

Je préfère de loin les #bellesvaleurs de la poule californienne!!! maganage???

Steven Seagal

Anonyme a dit…

Bonjour à vous trois,

Juste un petit mot pour te dire philippe que j'adore te lire.

J'ai l'impression d'être assise avec vous dans la voiture. C'est très agréble de vous suivre.
J'espère que vous allez prendre plusieurs photos à L.A. car c'est un endroit où j'aimerais aller un jour.

Bonne Route et surtout Soyez prudent.
Une amie de Pat. France.

Anonyme a dit…

Je viens de découvrir le blogue de cette année. Vos aventures sont incroyables. Un seul point faible, je trouve que votre partenaire de 2008 était beaucoup plus beau.

Un gars jaloux