mardi 9 juillet 2013

Kodiakus en Grèce : jour 8

C’est avec beaucoup de nostalgie que Kodiakus a bouclé ses bagages, un mélange d’excitation de retourner à la maison et de mélancolie de quitter un si beau pays. La semaine passée en territoire grec fut l’une des plus belles de toute l’existence de l’ourson. Il a eu le privilège de VIVRE l’Histoire et de goûter une culture si riche. Bien que le peuple grec ne soit pas un des plus accueillant rencontré (des années d’invasion étrangère, une crise économique sans précédent et un gouvernement austère ont le chic de vous saper le moral j’imagine!!), Kodiakus s’est bien senti partout où il est allé. Il avait pourtant entendu beaucoup de mauvaises choses sur Athènes, à quel point cette ville pouvait être sale, polluée et dangereuse; il peut désormais confirmer que cette réputation est grandement surfaite et injustifiée. Le berceau de la civilisation occidentale est une cité magnifique aux accents à la fois européen et oriental, aux charmes méditerranéens sous un ciel azuré incomparable. À jamais, il se souviendra de la mer, des montagnes verdoyantes, des champs d’oliviers à perte de vue, des routes accidentées, des saveurs exotiques et tellement réconfortante de la cuisine grecque. En fermant sa valise, c’est bien plus que des souvenirs en pacotille que Kodiakus ramenait; il deviendra au Québec avec un amour éternel pour ce mémorable pays.

Qu’a-t-il préféré? Impossible de faire un choix entre les falaises escarpées de la forteresse de l’Acro-Corinthe, la baignade dans une eau cristalline, la vastitude du théâtre d’Épidaure, le richesse du site archéologique d’Olympie, la porte des Lion de Mycènes, l’Aurige de Delphes ou la magnifique vue de la mer au sommet de la montagne, la colossale impression de grandeur devant le Parthénon, un gyros de rue à Athènes ou la magnifique quiétude qui règne dans les îles grecques.

C’est à tout cela qu’il pensait avant de grimper dans l’avion. Il tenta aussi, pour la dernière fois, de déchiffrer les secrets de la langue grecque!
Un long vol de 10 heures l’attendait et quand l’avion prit son envol, il fit le vœu de revenir fouler le sol grec en compagnie de l’élue de son cœur. Dans ses bagages, il ramena l’emblème de la ville, un porte clé de la chouette d’Athéna, animal représentant la déesse de la sagesse et de la stratégie guerrière car comme elle, l’oiseau observe longuement sa proie, perchée sur une branche, avant d’attaquer. C’est Athéna qui donna son nom à la ville après que la population l’ait choisie au détriment de Poséidon. Les habitants demandèrent aux deux divinités d’offrir un cadeau à la ville. Poséidon frappa l’Acropole de son trident et fit jaillir de l’eau; Athéna frappe elle aussi la colline sacré et fit pousser un olivier. Les Athéniens virent l’opportunité commerciale et choisir donc Athéna! Pour se venger, la dieu de la mer inonda la ville d’un violent Tsunami!
En revenant à la maison, Kodiakus retrouva ENFIN son amoureuse! Eros lui avait jeté un sort et il s’est retrouvé encore plus fou d’amour qu’avant son départ. En guise de présent, Kodiakus offrit à sa Pénélope, qui l’avait si patiemment attendu, un cœur en coquillages. Ensemble, ils regardèrent les photos de voyage de l’ourson en mangeant des olives et des pistaches d’Égine.
Fin!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour à vous,
Nous étions très fier de faire votre connaissance lors de l'arrivée. Je comprends le pourquoi votre conjointe est si proche de vous. Car, votre façon d'être à l'aéroport parlait tout seul. Notre petite fille Noémie Séguin Yelle était entre «bonne main».
Nous étions fiers de la serrer dans nos bras. à L'arrivée à la maison, elle parlait de son voyage, des beautés de ce pays et de son périple d'aventure. Elle serait prête à y retourner demain matin. Présentement, elle passe les vacances de l'été, en partie en Abitibi où ses parents ont un chalet été, hiver. Ce chalet surplombe le lac Abitibi. C'est de toute beauté. L'autre partie du temps, elle le passera `Mont-Laurier à la résidence familiale avec ses parents. Nous comme grands-parents, nous nous ennuyons déjà de cette formidable Noémie.
Merci encore une fois d'avoir été le guide de ce groupe, on ne pouvait demander mieux. Bonnes vacances avec vos proches. Lorette Grand-mère et Grand-Père de Noémie S.Y.

lorette et Yvon a dit…

Re-Bonjour,
C,est qui revenons pour faire aire une demande. Pensez-vous qu'il est possible d'enregistrer sur DVD ou bien sur une clé USB ce beau périple que vous avez si bien décrit, accompagné de superbes photos. Ce serait pour ma petite fille, un souvenir inoubliable. En vous remerciant, je vous donne mon courriel: »seguin34lachapelle34@hotmail.com
Espérant que vous allez lire mon message
Lorette et Yvon séguin