mercredi 2 juillet 2014

Comme à la maison

Le Soleil de la Sicile brillait de tout ses feux au matin levant, graciant de sa lumineuse présence notre journée. On peut difficilement demander mieux comme panorama en ouvrant les yeux après une bonne nuit de sommeil!

La Sicile est une île de forme triangulaire située presqu’à mi-chemin entre l’Europe et l’Afrique, ce qui en fit une terre très enviée par beaucoup de peuples. Ce sont les Phéniciens, peuples de navigateurs et de commerçants habitants l’actuelle Palestine qui ont fondé la colonie de Palerme, du grec ancien voulait dire « Pointe ». Cet héritage est d’ailleurs très visible sur le drapeau de la Sicile où l’on voit une femme entourée de trois jambes, représentant ainsi la trinité de l’île. Je pourrais insérez ici un gag d’octroît de contrats dans le domaine de a construction mais je m’abstiendrai!
L’île a donc été colonisé à travers l’histoire par les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Carthaginois, les Musulmans mais ceux qui ont laissé plusieurs traces historiques sont les Normands, provenant originalement des pays scandinaves mais ayant élu résidence dans le Nord de la France. Et oui, des ancêtres des Vikings en Sicile! Les Normands ont d’ailleurs fait construire plusieurs bâtiments et église mais surtout, un magnifique palais de taille fort impressionnante. Il est très rare qu’on peut voir autant de styles architecturaux se côtoyer, s’inspirer, de développer. Il n’est pas rare de voir une Église chrétienne décoré comme une Mosquée musulman. Des souks arabes à quelques coins de rue d’un mur romain du IIe siècle. MAGNIFICO!
Autre visite digne de mention : les catacombes des Capucins. Au 16E siècle, les moines de cette congrégation religieuse ont commencé à momifier le corps de leurs membres décédés pour les préserver pour la vie éternelle. Aujourd’hui, il est possible de visiter la crypte de leur monastère pour observer leurs macabres œuvres. Plus de 8 000 corps momifiés sont exposés sur les murs dans des états de conservation INCROYABLES! Grace au processus inspiré des Égyptiens (vider le corps de ses organes et de ses entrailles (ex. on cassait le nez pour sortir le cerveau à l’aide d’un gros crochet de métal!!) pour le faire tremper dans une solution à base de vinaigre et d’arsenic!). Les dépouilles sont superbement préservées et ce, depuis plusieurs centaines d’années dans plusieurs cas! La pièce la plus connu est le cadavre d’une jeune femme du nom de Rosalia, décédé à l’âge de 2 ans en 1920 et donc le corps est tellement bien momifié qu’on dirait qu’elle dort paisiblement. La visite en vaut la peine même si les dépouilles des enfants sont toujours plus difficiles à voir. Malheureusement, l’usage d’appareil photo était interdit alors il faudra visiter Palerme pour le voir ou Googler catacombes des Capucins de Palermo!!

La pièce maîtresse de la ville est sans aucun doute la Cathédrâle de Palerme construire par les Normands en 1184. Quoi que fort impressionnante par ses fresques polychromes, la beauté de cet édifice réside beaucoup plus dans l’extérieure de la construction que sur l’intérieur.
Pour le diner, nous avons été servi par le cuisinier personnel d’Al Paccino lorsqu’il vient à Palerme! Au menu, pennine sauce au fromage en entrée, escalope de poulet (délicieuse avec un extra jus de citron!!) et gelato à la pistache, MIAM!! En après-midi, nous sommes aller visiter une petite ville située sur une montagnes, Monreale! Non, vous ne rêvez pas! Nommé ainsi parce que situé à flanc de colline d’une montagne, le Mont Royal, la ville est devenu Monreale. Rien à voir avec notre métropole, c’est beaucoup plus petit, tranquille et coquet comme en témoignent ses petites ruelles et le magnifique panorama de la Conca Doro, la cuvette d’or, la vallée bordant Palerme, appelée autrefois ainsi à cause de la plantation d’orangeraie qui donnait une allure dorée vu du haut des montagnes.

Au centre, une MAGNIFIQUE Cathédrale construite également par les Normands. Comme ce fut le cas à Palerme, les styles de décorations nous proviennent des quatre coins de la Méditerranée, des formes géométriques arabes aux mosaïques romaines, des colonnes grecques aux murs turcs. Par contre, pour entrer, il vous faudra passer à travers les Jean Aroldi sicilie : la fashion police!! Sans farce, il faut passer un contrôle vestimentaire qui vise essentiellement à enrichir les autorités de la ville en faisant payer les dames ayant des shorts trop courtes ou les épaules dénudées! Pour corriger la faute vestimentaire et en échange d’un Euro, ils vont fourniront une tenue de rechange des plus tendances : un espèce de sarreau scientifique en textile plus que douteux! L’ironie; c’est bien la première fois de l’histoire que la science viendra enrichir la religion!!

Parfois, on peut voir assez rapidement lorsqu’une traduction linguistique a été faite avec Google!!

Pour célébrer tant de beauté, pourquoi ne pas essayer une pâtisserie typiquement sicilienne : le Canolo (j’ai appris aujourd’hui via notre guide qu’il ne faut pas dire canolis comme on le fait au Québec car ceci indique une marque de pluriel en Italien!). J’ai choisi à la crème de pistache, un SUCCÈS!! Comment conclure une journée aussi parfaite? En se baignant à la place bien entendu!!! Notre établissement hôtelier se trouve face à l’Ïle des femmes, une minuscule partie de terre nommée ainsi en l’honneur de jeunes dames aux mœurs légères qui offraient une « récompense » aux soldats romains pour leurs victoires militaires! D’un côté, un Soleil couchant mais encore chaud et de l’autre, les montagnes de la Sicile. On s’attache rapidement à ce coin de pays qui pourrait facilement devenir ma maison, notre maison. Wish you where here…

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Beaucoup de Gelato, de canolo, ça sent le gym au retour!
Les paysages sont bucoliques! D belles descriptions!

LB

Anonyme a dit…

Sacripant!!! Où sont les jeunes dames aux mœurs légères???

#bellesvaleurs

Steven Seagal

Anonyme a dit…

Je partage le commentaire de Seagal!!

J'aime bien le Fashion Police!!!

Coy