jeudi 23 septembre 2010

Vent biblique


Il est plutôt rare que la religion et la science s’entendent sur quelque chose. Ce n’est pas la théorie suivante qui viendra arranger les chicanes de clochers entre les soutanes et les blouses blanches!

Des scientifiques affirment que les eaux de la mer Rouge pourraient effectivement s'être ouvertes devant Moïse pour permettre aux Hébreux de fuir leurs poursuivants, comme le rapporte l'Ancien Testament!

Des simulations sur ordinateurs ont démontré que la partition de la mer Rouge pourrait avoir été causée par un phénomène naturel qui a provoqué des vents si puissants qu'ils auraient libéré, en une nuit seulement, un corridor presque sec au milieu de la mer. Selon les chercheurs, il aurait fallu un vent de 63 miles à l’heure pour que la mer se sépare.

L'eau aurait migré dans le lit d'une ancienne rivière où elle aurait été retenue plusieurs heures. La mer aurait repris son cours normal sitôt les vents tombés. Et, selon la Bible, sitôt les disciples de Moïse passés. On relègue donc aux oubliettes la théorie du tsunami, tout comme celle du miracle divin.



On attend toujours des réactions du Vatican mais lorsqu’il s’agit pour l’Église de réagir, vaut mieux attendre un premier homme sur mars, la fonte de la calotte polaire ou la prochaine coupe Stanley des Maple Leaf de Toronto!

2 commentaires:

John Monds a dit…

Je ne suis pas croyant...

Mais selon moi le vatican devrait dire que c'est justement Dieu qui a fait souffler un vent d'une tel force a ce moment précis afin de paver la voie au hebreux...

Danick a dit…

Comme dirait la personne qui a commenté plus haut (John Monds):

Pourquoi mettre aux oubliettes le ''miracle divin'' comme vous dites? Ne se pourrait-il pas que Dieu est permit ces vents afin que l'eau migre comme vous dites.

Pourquoi pas? Pour celui qui croit, Dieu est tout puissant. Et tant mieux si la science vient appuyer cela!!