vendredi 16 juillet 2010

Vendredi culinaire : Frites Lesage


Certaines institutions transcendent les époques. Lorsqu’on pénètre dans ces vénérables endroits, on a l’impression d’être dans un autre siècle. Ce fut le cas lors de mon récent passage chez Frites Lesage, un véritable monument du quartier Saut-au-récollet!

Tout d’abord, réglons tout de suite une controverse qui existe en lien avec Frites Lesage : le casse-croûte original se retrouve au 2855 boulevard Henri-Bourassa Est. Il existait un autre Frites Lesage près de la station de Métro nommé en l’honneur du fondateur du Devoir (façon subtile de ne pas répéter le nom Henri-Bourassa deux fois dans le même paragraphe, quoi que…!!) et il existe toujours un autre établissement sur le boulevard Gouin. Mais sachez que c’est l’original, le premier, l’unique qui fera l’objet de cette chronique.

Frites Lesage a donc vu le jour en 1942, en plein conflit mondial. Le restaurant devint immédiatement très populaire auprès des ouvriers et ouvrières qui travaillaient au moulin à carton de l’Île-de-la-Visitation située tout près. En effet, en temps de guerre, l’Angleterre avait commandé au gouvernement canadien de grandes pièces en carton pour protéger les fenêtres des habitations londoniennes en cas de bombardement allemand. Le quartier du Sault-au-récollet fourmillaient donc de travailleurs ayant envie de s’enfiler une bonne patate frite après un éreintant quart de travail.

Autre détail qui faisait le succès du commerce à ses débuts : le passage du tramway devant l’établissement. Car voyez-vous, à cette époque, le Boulevard Henri-Bourassa n’existait même pas (sa construction fut amorcée en 1954 seulement!). La photo qui orne le menu de l’établissement est un témoignage vivant de cette ancienne réalité. À notez la présence d’une forêt derrière l’établissement!

En 2010, Frites Lesage est toujours au même endroit et à voir le commerce de l’extérieur, bien peu de chose ont changé. À l’intérieur, même chose! Les immenses poutres en bois au plafond traduisent magnifiquement bien l’âge de l’endroit car la dernière fois que j’ai vu de l’aussi gros bois à Montréal, Jean Lesage était Premier Ministre de la Province! On note la présence de quelques tabourets antiques, il y a une minuscule salle à manger à votre droite (un des rares rajouts « récents ») mais comme dans ton bon établissement qui se respecte, on retrouve aussi un mur des célébrités qui se sont sustentés chez Lesage. Par contre, ici, un seul cadre orne les mûrs!


Il y a une belle terrasse à l’extérieur, mais la propreté des lieux laissent carrément à désirer. Peu de gens se donnent la peine de jeter leur déchets alors de vieux restants ornent les tables et on ne peut blâmer les deux employés, débordés à l’intérieur avec les commandes et les téléphones pour la livraison, de ne pas venir torcher à l’extérieur. Côté tranquillité, j’ai vu mieux que la circulation dense sur le boulevard mais bon, les propriétaires ont fait l’effort de fleurir l’endroit et il me semble, de mémoire, que les tables ont été repeintes cette année.

J’ai eut quelques problèmes de piles avec ma caméra et l’une des photos n’a malheureusement pas été enregistrée. Il s’agissait d’une espèce de structure sur le toit qui sert à recueillir les excédants de gras via un ventilateur relié à une chaudière en plastique. Je sais, il est difficile de s’imaginer une telle structure quoi que j’ai vu BP tester un système semblable pour colmater la brèche dans le Golfe du Mexique!

Pour terminer avec les lieux, parlons du cabinet d’aisance car les termes « salle de bain » ou même « bécosse » ne rendent pas hommage à l’endroit. Tout d’abord, l’endroit à l’exigüité de la boîte crânienne de Stephen Harper, c’est-à-dire MINUSCULE! Je ne suis pas du genre dédaigneux mais en toute honnêteté, c’était horrible! Je n’ai pas osé prendre le bol de toilette en photo de peur que le présent Blog soit poursuivit en justice par le service de salubrité de la ville! Je vous laisse donc déduire de l'étroitesse ainsi que de l’état lamentable des lieux avec ces deux images fort ragoûtantes avant de manger!! Je pense d’ailleurs que la dernière fois que le lavabo fut nettoyé, c’était la femme sur la bouteille de Old Dutch qui avait elle-même fait la job!



Parlons nourriture maintenant! Je suis allé avec les classiques de l’endroit, c'est-à-dire la poutine et les hot-dogs steamés! Les frites sont excellentes et on comprend bien pourquoi elles ont fait la renommée de l’endroit. Croustillante, bien cuite, de bonne taille, un parcours sans faute! Les portions sont excellentes et le ratio de fromage dans la poutine est aussi très bon. Par contre, la sauce est assez générique et peu goûteuse. Rien ne la différencie d’une enveloppe St-Hubert, même que cette dernière goûte un peu moins l’eau! Même chose dans le cas de la sauce à poutine italienne selon un rouquin asiatique!

Pour les hot-dogs, on note la présence d’une généreuse garniture de choux, détail apprécié chez le chroniqueur! Par contre, le pain est aussi sec que le climat politique d’une convention du Parti libéral, ce qui enlève énormément de saveur. Une future chroniqueuse culinaire qui m’accompagnait m’a par contre confiée que les pains des hot-dogs grillés étaient excellents et contenaient une généreuse portion de beurre, et je cite, « comme il se doit »!

Comme dernière spécialité, j’ai essayé pour la première fois la Hamburger Spécial Lesage. Quelle déception. Pour 5$, vous aurez droit à un burger sans saveur, sans gout et malgré les deux boulettes, microscopique. En plus de ne contenir AUCUN CONDIMENT, la fameuse « sauce piquante » qui est sensé rendre le burger « spécial » n’est autre chose que la sauce italienne dans laquelle on semble avoir rajouté du Tabasco. Pour une imitation du Dic Ann’s, c’est un échec TOTAL et j’ajouterais même une disgrâce!!! À retirer tout simplement du menu…

Le service est rapide et courtois. Je n’ai jamais essayé la livraison mais j’ai entendu d’excellents commentaires à ce sujet. Autre point positif : la présence d’un système Interac, mode de paiement pratiquement absent dans ce genre de commerce! C’est bien la seule chose de moderne dans cette vieille bicoque! Côté prix, c’est un peu plus cher qu’ailleurs et n’espérez pas vous en sortir en bas de 10$ pour un repas complet. Certains articles sont démesurément chers comme les sous-marins : à 15,95$ plus taxes pour un 14 pouces, on est LOIN du Subway et de sa récente promotion au jingle publicitaire si tenace en tête!! Il paraît aussi que le « fish and chips » est délectable mais ne comptez pas sur moi pour l’essayer! Voyez-vous, j’ai une règle d’or que je dévoile aujourd’hui en grande primeur sur la Blogosphère : je REFUSE de manger du poisson si je me trouve géographiquement à plus de 1000 kilomètres de l’Océan. Je songe d’ailleurs à commercialiser cette règle et même à en faire des t-shirts, j’attends les offres!
Qualité de la nourriture


Qualité du service


Propreté des lieux


Les Prix


Voici ce qui complète un autre Vendredi culinaire. La semaine prochaine, Mont-Royal Hotdog!

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Un si beau site historique. Dommage!

J'ai bien aimé le commentaire de la future chroniqueuse culinaire digne d'un certain ahuntsicien légendaire!

pour qq km de plus, tous au Dic's Ann


Excellente chronique une fois de plus!

LB

Claude (Grand Duc) Leduc a dit…

C'est près de l'endroit où ma mère changeait de tramway à l'époque, d'où le tramway sur le carton (et l'endroit a un spécial d'épicerie de Steinberg's !!!)

J'ai déjà été quelques fois quand j'étais flo. Les frites étaient bonnes, dommage que le site est délaissé.

Quand aux prix, vraiment dommage qu'on est encore au "taxe en sus" alors que ce serait plus d'adon avec le "toutes taxes incluses". On a des gouvernements aussi "retors"...

Anonyme a dit…

Thanks :)
--
http://www.miriadafilms.ru/ купить фильмы
для сайта philippeleclair.blogspot.com

Anonyme a dit…

Le restaurant est maintenant fermé. Les derniers propriétaires étaient incompétents et la nourriture était médiocre. Aucune comparaison avec ce qui était servi par la famille Lesage durant les belles années.

Jean-Pierre Carrière a dit…

Gaspésien d'origine et dans ce coin depuis 3 ans. J'y suis retourné cette semaine après une réouverture. J'ai pris une pizza/frite. Très bonne. Le proprio, Ben, m'a fait goûter sa sauce italienne maison dans un petit gobelet séparé. Bien je l'ai toute mangée à la cuillère, sans rien d'autre. Tu devrais y retourner pour une visite de suivi. Ça serait bien pour un endroit supposé être emblématique. Je suppose que celui-ci le mériterait.
Jean-Pierre Carrière

Jean-Pierre Carriere a dit…

Je viens d'y retourner et je suis très très satisfait. La qualité est constante jusqu'à présent. J'ai même trop mangé....!!!!

Jean-Pierre Carriere a dit…

Fermer à cause d'un feu !

Anonyme a dit…

Restaurant ré-ouvert sous le nom Coq Lesage. Je ne l'ai pas essayé mais les commentaires entendus ne sont pas très positifs.