mercredi 11 novembre 2009

Jour du souvenir


Au champ d'honneur, les coquelicots
Sont parsemés de lot en lot
Auprès des croix; et dans l'espace
Les alouettes devenues lasses
Mêlent leurs chants au sifflement
Des obusiers.

Nous sommes morts,
Nous qui songions la veille encor'
À nos parents, à nos amis,
C'est nous qui reposons ici,
Au champ d'honneur.

À vous jeunes désabusés,
À vous de porter l'oriflamme
Et de garder au fond de l'âme
Le goût de vivre en liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d'honneur.

4 commentaires:

ysengrimus a dit…

Même le souvenir de la guerre est belliqueux

http://ysengrimus.wordpress.com/2009/11/15/la-petite-fleur-du-fascisme-ordinaire/

Même la célébration de l’armistice est belliciste… Alors le jour du souvenir, je vous demande un peu…
Paul Laurendeau

Anonyme a dit…

on veut des caricatures!

Anonyme a dit…

Oui, probablement il est donc

Anonyme a dit…

Hello! I just wish to offer you a big thumbs up for your great info you've got here on this post. I will be coming back to your blog for more soon.

Here is my web-site ... would like to discover